OP Stories

×Categories

Campagnes | Savoir-faire

Takumi d’Oliver Peoples : un hommage à l’héritage de la marque et à l’artisanat japonais

Lecture 6 min

Tasya Van Ree conversation preview

Play Group 34

Loading

Pause Group 33

Le lien qu’entretient Oliver Peoples depuis plusieurs décennies avec l’artisanat japonais atteint son apogée dans la dernière collection capsule.

Takumi signifie « artisan » en japonais. Pour le devenir, il faut acquérir un certain savoir-faire par des années de dévouement et une conscience professionnelle rigoureuse. Toutefois, la philosophie du Takumi ne consiste pas simplement à atteindre la suprématie technique dans le monde matériel ; c’est une obligation spirituelle et sociale de donner le meilleur de soi-même quel que soit le travail entrepris. Pour mériter ce titre vénérable, le vrai Takumi sait qu’aucune étape et aucun détail ne doivent être négligés. L’œuvre doit être parfaite dans son intégralité.

Montures et clips Takumi 1 en Pewter + Blue et Takumi 3 en Brushed Silver + Ash Blue Wash Photochromic posés sur des textures en bambou naturel et estampes japonaises.

C’est cette singulière obsession qui a conduit, dès le départ, les fondateurs d’Oliver Peoples à collaborer avec des producteurs japonais. Les relations entre l’entreprise et le pays se sont établies en 1987, facilitées à l’époque par les fax et de fréquents voyages au Japon. Cette période de développement a influencé la marque Oliver Peoples et sa philosophie en matière de produits d’une manière qui se ressent encore aujourd’hui.
Le Japon (sa mode, son architecture, sa culture et son art) fait partie intégrante de la marque et ses partenaires japonais jouent encore à ce jour un rôle essentiel dans la création de lunettes OP de qualité, méticuleusement confectionnées et magnifiquement conçues. Ce lien indissociable avec l’artisanat japonais, qui remonte maintenant à plusieurs décennies, atteint son apogée dans la toute dernière collection capsule Oliver Peoples : Takumi. Conçue à Los Angeles et réalisée au Japon, Takumi est à la fois une étude sophistiquée de l’art japonais de la lunetterie et un nouvel hommage tout ce qu’il a de plus pertinent à l’héritage d’Oliver Peoples.

Les verres Blue du clip Takumi 1 sont un clin d’œil au traditionnel indigo japonais.

Le modèle Takumi 2 en Brushed Gold incarne la rencontre de la modernité et du design vintage.

Les modèles Takumi 2 en Antique Gold et Takumi 1 en Pewter avec clip dédié dans le décor d’origine de la Walker House datant du milieu du siècle.

 

 

La collection présente deux modèles (l’un solaire, l’autre solaire à clips) inspirés d’anciens styles, faisant au passage un clin d’œil à l’artisanat et à l’esthétique japonais. En créant Takumi, Oliver Peoples a vu dans la moindre surface l’occasion de faire preuve d’un design réfléchi et d’un savoir-faire exceptionnel. Un filigrane personnalisé est habilement marqué dans le titane de tous les modèles. Son design est une célébration du minimalisme et de l’architecture du Japon. Il est rehaussé d’un motif multidimensionnel de losanges et de points en relief.
L’œil capte et l’esprit s’égare dans les œuvres d’architectes tels que Kengo Kuma et Tadao Ando, ces maîtres contemporains qui ont utilisé leurs matériaux pour obtenir un effet aussi spartiate qu’élaboré. On peut également faire le parallèle avec la saisissante particularité des artistes Nobuo Sekine et Lee Ufan, pionniers du mouvement artistique Mono-ha datant du milieu du siècle. Cette impression de sobriété dans la complexité est omniprésente. Des détails subtils se retrouvent dans le design perforé des montures ainsi que des clips solaires Takumi 1.

Un filigrane personnalisé, inspiré de l’architecture du Japon, est marqué sur les tenons et la barre supérieure du modèle Takumi 2 en Antique Gold.

L’élégant motif géométrique formé de cercles et de triangles a été retrouvé dans les archives Oliver Peoples sur une paire de lunettes réalisée au Japon il y a trente ans. Par ailleurs, les embouts cylindriques lestés, disponibles en écaille de tortue et dans des coloris unis, viennent améliorer la forme de la monture et ainsi apporter une toute nouvelle fonction particulièrement précieuse qui rend le port des lunettes plus agréable sur le visage. Ces embouts se marient parfaitement et en toute élégance avec le titane qui les entoure. Tous ces petits détails, dans leur ensemble harmonieux, procurent un immense plaisir à celui qui les porte.
La collection Takumi est un savant mariage de l’artisanat japonais et des principes de design propres à la marque. Prenons l’exemple de l’écaille de tortue. À l’ouverture de sa première boutique, Oliver Peoples était bien connue pour son unique monture déclinée en huit nuances d’écaille de tortue différentes. Le motif, ainsi que l’utilisation judicieuse qu’en a fait OP, est devenu en quelque sorte une carte de visite, comme en témoignent ses inoubliables apparitions dans la culture populaire au fil des années. Dans la collection Takumi, comme nous venons de le dire, l’écaille de tortue apparaît sur les embouts lestés, mais on peut aussi la retrouver sur les plaquettes nasales en acétate ajustables dans des nuances claires et foncées, ainsi que d’autres nuances prévues pour mettre les verres en valeur.

La fameuse écaille de tortue Oliver Peoples apparaît sur les plaquettes nasales en acétate de l’ensemble de la collection, comme ici sur le modèle Takumi 1 en Antique Gold.

Les verres fortement teintés du clip Takumi 1 apportent une touche toute particulière aux lunettes Takumi 1.

Dans chaque petit espace se trouve un monde de couleur : le rougeoiement d’un coucher de soleil à Kyoto, le gris fumé du bitume de Tokyo. Sur chaque monture, chaque nuance d’écaille de tortue raconte sa propre histoire dans la plus grande harmonie. Quant aux coloris des montures, Oliver Peoples s’est tournée vers le passé. Les montures Takumi en titane sont réalisées dans de séduisants tons chauds et froids : Pewter, Brushed Silver, Brushed Gold et Antique Gold. Les anciennes finitions comme Pewter et Antique Gold étaient nettement moins répandues lorsque Oliver Peoples a commencé à les utiliser à la fin des années 80, époque à laquelle on délaissait souvent la subtilité pour le plastique fluo.
Pewter et Antique Gold sont aujourd’hui des icônes de longue date du catalogue Oliver Peoples et des incontournables de nos collections. Leur présence dans la collection Takumi est un hommage aux éléments spéciaux qui ont permis à OP de renforcer sa réputation d’innovation et d’élégance au cours des trente dernières années. Les montures sont agrémentées de verres personnalisés aux couleurs vintage aux divers degrés de saturation. Chaque élément, des plaquettes nasales en acétate au cerclage en métal, a été pris en compte lors du choix de couleur et de densité des verres correspondants.

Takumi est à la fois une étude de l’art japonais de la lunetterie et un hommage à l’héritage d’OP.

Les modèles Classic Grey et Brown donnent la sensation d’une perpétuelle fraîcheur, la richesse du modèle Blue rend hommage au traditionnel indigo japonais, tandis que le modèle Persimmon offre une toute nouvelle alternative de moyenne densité. L’amour des Japonais pour les verres dégradés a inspiré les couleurs des lunettes de vue Takumi 2, qui se déclinent en trois teintes de couleur claire. Pour la finition, un détail supplémentaire : un logo Takumi Breath personnalisé. Des montures à l’emballage personnalisé, la collection Takumi incarne concrètement certains des plus grands idéaux de l’artisanat japonais et de l’héritage d’Oliver Peoples en termes de design.
Ici, on privilégie l’artisanat à la production de masse et le choix de chaque détail, aussi infime puisse-t-il paraître, est intentionnel. On retrouve cet extraordinaire souci du détail dans le petit symbole Kanji imprimé sur le devant de la boîte en papier de riz qui renferme chaque monture. Conçu spécifiquement pour la collection par un maître de la calligraphie japonaise, ce symbole, qui signifie Takumi, a connu plusieurs versions. Chaque ligne, chaque courbe, chaque tracé à l’encre noire et la moindre petite partie du symbole ont été peaufinés jusqu’à atteindre la perfection. Il est parfait dans son intégralité et incontestablement abouti.

Interview: Jenny Bahn
Vidéo: Yong Kim

Photos: Rich Stapleton

La Walker House et le lien intrinsèque entre la Californie et le design japonais

Styles dans cet article: